Les élèves de BTS entendus par le Gouvernement !

Afin de répondre à ces situations, les ministres Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal ont travaillé à l’ouverture exceptionnelle pour cette année d’une session de rattrapage, pour tous les candidats qui auront échoué à l’examen de BTS.

J’ai été interpellée par de très nombreux étudiants poitevins en BTS. Très sensible à ces alertes, j’ai signé un courrier qui fut envoyé à la ministre Frédérique VIDAL le 12 avril dernier. Ce courrier a été pris en compte par le Gouvernement. Vous le trouverez en téléchargement ci-dessous.

En effet, depuis deux ans, les candidats au BTS ont vu la préparation de leur examen fortement perturbée par la crise sanitaire. Or, aucun étudiant devant passer les épreuves d’examen du BTS ne doit être pénalisé. 

Afin de répondre à ces situations, les ministres Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal ont travaillé à l’ouverture exceptionnelle pour cette année d’une session de rattrapagepour tous les candidats qui auront échoué à l’examen de BTS avec un double enjeu :

– laisser plus de temps de préparation aux candidats ;

– et, tenir compte de toutes les situations particulières. 

Cette solution est, me semble-t-il, la plus équitable, car elle permet de répondre à l’ensemble des situations, y compris pour les près de 10% de jeunes qui n’ont pas accès au contrôle continu, car ils préparent le diplôme en candidat libre. 

Mobilisée pour accompagner nos jeunes en BTS, Frédérique Vidal a également proposé il y a déjà plusieurs semaines des aménagements sur les stages afin de faciliter leur mise en œuvre : celui-ci pourra ainsi prendre des formes innovantes, et son organisation pourra être fragmentée pour en faciliter l’organisation.  

Si l’immersion au sein d’une structure d’accueil n’est pas possible pour une durée de 4 semaines, elle pourra être complétée par des mises en situation professionnelles dans l’établissement de formation.

Je vous souhaite à tous le meilleur pour ces épreuves ainsi que pour la suite de vos études !