“Prime Macron” : un coup de pouce pour les salariés !

Conformément à la volonté du Gouvernement visant à faire en sorte que les travailleurs de la deuxième ligne bénéficient en priorité de cette prime, le plafond pourra être porté à 2 000 euros si l’entreprise ou la branche s’engagent formellement à des actions de valorisation de ces travailleurs.

« La crise économique que nous connaissons aujourd’hui est non seulement brutale, mais elle s’inscrit aussi dans la durée. Face à ce choc inédit, jamais vu depuis 1929, nous avons fait le choix (…) de protéger et de soutenir nos salariés et nos entreprises. »
Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie et des Finances.

En 2020, 6 millions de salariés ont bénéficié d’une prime défiscalisée d’un montant allant jusqu’à 1 000 euros, dite « prime Macron ». En 2021, Le Gouvernement reconduit ce dispositif qui a permis à beaucoup d’entreprises de soutenir le pouvoir d’achat de nombreux Français. 

Cette année, les salariés gagnants jusqu’à trois fois le SMIC pourront bénéficier de ce dispositif exceptionnel. 

Conformément à la volonté du Gouvernement visant à faire en sorte que les travailleurs de la deuxième ligne bénéficient en priorité de cette prime, le plafond pourra être porté à 2 000 euros si l’entreprise ou la branche s’engagent formellement à des actions de valorisation de ces travailleurs (accord de méthode au niveau de la branche ou de l’entreprise s’engageant à entreprendre des actions en ce sens). Le plafond de 2 000 euros pourra également bénéficier aux salariés dont l’entreprise est couverte par un accord d’intéressement.

Rappelons, à toutes fins utiles, que tout cela vient en complément du très ambitieux Plan de relance. En effet, chacun se souvient que pour faire face à l’épidémie du Coronavirus, le Gouvernement a mis en place dès le début de la crise des mesures inédites de soutien à l’économie.

Afin de redresser rapidement et durablement l’économie française, ce Plan de relance exceptionnel de 100 milliards d’euros
a été déployé autour de 3 volets principaux : l’écologie, la compétitivité et la cohésion. Il qui représente la feuille de route pour la refondation économique, sociale et écologique du pays, propose des mesures concrètes et à destination de tous.

Dans nos territoires, cela s’est traduit par un fonds de 60 millions d’euros pour soutenir la restructuration des commerces de proximité (sur un fonds total de 180M d’investissements pour les commerces) ; 2 Mds supplémentaires pour la culture ; 250 M€ pour lutter contre l’illectronisme ; 240 M€ supplémentaires en plus de l’enveloppe de 3,3 Mds d’€ pour financer le Plan France Très Haut Débit (fibre optique) ; 5 Mds€ sur 2 ans pour soutenir les collectivités territoriales confrontées aux conséquences de la crise.

Personne ne pourra sérieusement dire que rien n’a été fait !