Crise sanitaire : que faire de ses invendus saisonniers ?

L’aide exceptionnelle pour stocks invendus est destinée à aider les commerces concernés à faire face à cette perte de chiffre d’affaires. L’aide sera égale à 80 % du montant de l'aide touchée au titre du Fonds de solidarité en novembre 2020 mis en place lors du deuxième confinement.

Le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance a annoncé le mois dernier la mise en place d’une mesure spécifique pour soutenir les commerçants du vêtement, du sport et de la chaussure, fortement affectés par le problème des stocks saisonniers. 

Cette aide sera versée dès le 25 mai prochain. Elle bénéficiera à 36 000 entreprises de moins de 50 salariés pour un montant moyen de 5600 euros par commerce.

Effectivement, de nombreux commerces de ces secteurs accumulent des niveaux de stocks importants en raison des couvre-feux et confinements successifs, et n’auront que de faibles possibilités de pouvoir les écouler en raison de la nature saisonnière de leurs produits. 

L’aide exceptionnelle pour stocks invendus est ainsi destinée à aider les commerces concernés à faire face à cette perte de chiffre d’affaires. 

L’aide sera égale à 80 % du montant de l’aide touchée au titre du Fonds de solidarité en novembre 2020 mis en place lors du deuxième confinement. 

Elle ne devrait concerner, en principe, que les commerces réalisant moins d’un million de chiffre d’affaires par mois, car pour les autres, la question est traitée avec le dispositif de prise en charge des coûts fixes, opérationnel depuis le 31 mars 2021.

Enfin, n’oublions pas que les autres mesures d’aides restent mobilisables. Le Fonds de solidarité (FDS), les exonérations et les aides au paiement des cotisations sociales, la prise en charge de l’activité partielle et le prêt garanti par l’État (PGE) restent toujours d’actualité.