L’actualité du mois

Faut-il le rappeler, la vaccination est notre seul espoir de retrouver une vie normale, maintenant que nous nous savons sous la menace du variant Delta. Je dois dire que je suis absolument outré par les mails que nous recevons dans la boîte de l’Assemblée nationale. Truffés de mensonges, de délires complotistes, voire de menaces de...

Faut-il le rappeler, la vaccination est notre seul espoir de retrouver une vie normale, maintenant que nous nous savons sous la menace du variant Delta. Je dois dire que je suis absolument outré par les mails que nous recevons dans la boîte de l’Assemblée nationale. Truffés de mensonges, de délires complotistes, voire de menaces de mort, ils montrent à quel point certains sortent du bois dans les moments de crise. 

Pas de chance pour tous ces gens : la stratégie vaccinale du Gouvernement est toujours aussi vivace : la semaine dernière, plus de 4,3 millions d’injections ont été réalisées. Un nouveau record a même été battu puisque 880 000 injections ont été effectuées vendredi dernier en une seule journée ! J’ajoute qu’au 15 juillet, 63 % avaient reçu une première injection. Les professionnels soignants et libéraux sont 82 % à l’avoir reçue. C’est très encourageant !

Je ne cache pas mon inquiétude en revanche, concernant les restaurateurs. Ceux-ci vivent une crise du recrutement sans précédent : avec un chiffres d’affaires de 36,9 milliards d’euros en 2020, la restauration commerciale enregistre une baisse de 34% de celui-ci ! Si les beaux jours sont là et que les tables se remplissent, il n’en reste pas moins qu’il manque du personnel. 

Selon une étude nationale de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), 150 000 salariés de l’hôtellerie-restauration ont changé de métier depuis la crise de la Covid-19. Il est temps de changer de modèle économique et réfléchir aux modes de recrutement. La flexibilité devra devenir la norme, tant sur le plan des contrats, des profils, dans le but de fidéliser le personnel tout en augmentant sa productivité. 

Je vous invite donc à parcourir cette Newsletter en commençant, pourquoi pas, par me suivre lors de ma visite des moissons de juillet, chez des agriculteurs de la Vienne, en compagnie du patron d’une PME importante dans notre département : l’entreprise Dousset-Matelin, qui fabrique du matériel agricole et travaille avec 2 agriculteurs locaux sur 5! 

 

Bonne lecture, et faites-vous vacciner !

 

Françoise Ballet-Blu